1 Comment

  1. Chimères II

    L’arbre,
    N’étant pas béni
    Du charisme des pieds,
    Grandit à force d’imaginer
    Ce que dissimule
    L’horizon.

    Derrière ce versant enneigé :
    Un dragon assoupi, au souffle de fumé.
    À travers cette porte de côté :
    Une faille obscure vers d’autres réalités.

    Ainsi croît le tronc :
    En brûlant de curiosité,
    Déployant ses branches
    À la recherche d’un bûcher.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s