2 thoughts on “Paris Aquarium

  1. La République était fourbue.
    Son allégorie colossale,
    Se sentant un peu étrangère chez elle,
    Décida d’aller s’étendre.
    Mais bonne citoyenne,
    Ne voulant pas laisser vacant
    Son imposant piédestal,
    Elle s’improvisa verrière.

    Du bout de son rameau elle cueillit
    Dans la fournaise céleste
    Une masse en fusion
    Et fit d’un soupir
    Une première bulle
    Qu’elle allongea, soufflant,
    Évasant, définissant un volume
    Qui lui parut enfin convenable.

    À la gloire de la République française,
    Un monument à la fragilité.
    Une lentille imparfaite,
    Jaunie, un peu trouble, ennuagée,
    Plus fidèle à la réalité
    Que le bronze inébranlable.
    Un réceptacle où tout un chacun
    Pourrait déposer son bouquet.

    Like

    1. Enserrée dans son vieux corset en bronze, la République rêvait de retrouver la grâce de la soie, l’élégance et l’élasticité du pas de danse. En plus, cela faisait plus d’un siècle qu’elle ne s’était plus vue dans le miroir… Et tant pis pour les nuages, elle trouva également moyen d’ensoleiller son bout de ciel.
      J’aime beaucoup “un réceptacle / où tout un chacun pourrait déposer un bouquet”.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s