Le paradoxe du manteau de mi-saison

Ci-dessous, en deux hypostases, un sourire contagieux rencontré dans une boîte de photos orphelines au marché de la Porta Portese. Je ne pouvais qu’adopter ces deux photos qui respirent le soleil et la joie. J’ai chassé l’habituelle question: “à qui ces photos seront-elles devenues inutiles?” pour pleinement savourer l’instant d’élégance et d’insouciance (dominicale?) qu’elles ont conservé. Mais la suspension fut courte: à bien y penser, le rapport que ces photos entretiennent avec une biographie n’est pas sans illustrer le paradoxe du manteau de printemps. Dans sa beauté légère, il est aussi élégant porté sur le dos que sur le bras, se métamorphosant habilement de vêtement en accessoire.

gioia.primavera.2
Quelle élégance!
gioia.primavera
Inspiration catalogue de mode

 

 

One thought on “Le paradoxe du manteau de mi-saison

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s